Les cliniques de chirurgie esthétique à Prague

Les cliniques de chirurgie esthétique à Prague

La République tchèque est une destination prisée pour le tourisme médical et accueille chaque année des patients venus de différents pays d’Europe pour des opérations esthétiques, des fécondations in vitro, le traitement de l’obésité, ou des opérations gynécologiques.

La part des patients étrangers dans le domaine de la chirurgie esthétique représente environ 20 % du nombre total de patients. La République tchèque est la destination favorite des clients allemands, autrichiens et anglais.

Cela est dû à deux raisons : la qualité et le prix. Nous faisons partie des meilleurs pays en Europe en termes de qualité des opérations effectuées, et ceci pour un prix généralement jusqu’à trois fois inférieur à d’autres pays. De nombreuses personnes tirent parti de cette situation.

Les cliniques de chirurgie esthétique en République tchèque

Bien que le service de santé tchèque soit principalement soutenu par l’État, la chirurgie esthétique est principalement proposée par des cliniques privées. Le marché est dominé par quelques grosses cliniques et des dizaines d’acteurs plus petits. Certaines cliniques sont même presque exclusivement positionnées sur la clientèle étrangère.

La République tchèque a établi des normes très strictes pour l’accréditation d’établissements médicaux, qu’ils soient publics ou privés. Les cliniques et les hôpitaux sont soumis à des inspections régulières et doivent maintenir de très hauts standards de qualité. La République tchèque fait partie des leaders du domaine.

Les chirurgiens en République tchèque

Le nombre de chirurgiens esthétique par habitant est élevé, mais leur niveau de qualification est garanti par 14 années de spécialisation et de formation pratique.

La spécialisation professionnelle d’un chirurgien esthétique

Le titre de docteur est octroyé après complétion d’un cursus universitaire complet à la faculté de médecine, soit un total de six ans d’études.

Cela est suivi plusieurs années (trois en général) de formation pratique sous la supervision de collègues plus expérimentés, sanctionnées par une attestation de niveau un, c’est-à-dire en examen devant un comité d’experts choisis par le Ministère de la Santé.

Pour pouvoir travailler à son compte, un chirurgien doit travailler cinq ans de plus dans un département de chirurgie esthétique (toujours sous la supervision de chirurgiens expérimentés). Il peut ensuite obtenir l’accréditation de niveau 2.

Photo by Graham Ruttan on Unsplash

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. en savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

fermer